Vive la culture numérique !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

#CLF le journal (4) - Un livre dans la Bibliobox

Des livres dans la Bibliobox

Suite aux premières campagnes de numérisation des livres de trois artistes sélectionnées pour le projet Cherchez la femme, vous pouvez désormais découvrir dans la Bibliobox de l'Espace numérique de la Part-Dieu le livre d'Yvette GUILBERT : l'art de chanter une chanson, en formats PDF et EPUB.

En attendant une prochaine mise en ligne sur le site de la Bibliothèque de Lyon, nous mettons en téléchargement la version PDF l'art de chanter une chanson !!

couverture du livre d'Yvette Guilbert, l'art de chanter une chanson


Le recueil de poème de Louisa Paulin Direm a la nostra nena est en cours de mise en page, associé à des illustrations de la peintre Hilma af Klint. Bientôt dans la Bibliobox !

Le projet continue

Les animateurs de l'Espace numérique Part-Dieu vous invitent samedi 16 janvier de 16h à 18h à une restitution du projet pour découvrir le travail élaboré depuis octobre 2015. Vous pourrez également découvrir les œuvres des 8 artistes de Cherchez la Femme, numériser, enquêter, enrichir nos connaissances sur leurs vies passionnantes !

N'hésitez pas à suivre le journal de #CLF et consulter le mode d'emploi pour participer à tout moment à l'espace numérique ou depuis chez vous avec les Framapads !

#CLF le journal (3) - Du Palais des Beaux-Arts de Lille au calendrier de l'Avent

Partition extraite de l'art de chanter une chanson par Yvette GUILBERT
Partition extraite de l'art de chanter une chanson par Yvette GUILBERT


Samedi 21 novembre, 5 personnes ont travaillé pendant près de 2h pour améliorer nos connaissances sur les 8 artistes femmes sélectionnées pour le projet Cherchez la Femme.
Au menu de l’atelier : numérisation de livres de la bibliothèque, enquête dans les bases numérisées sur Internet, recherche d’informations à partir de livres de la Bibliothèque, initiation à l’écriture référencée sur Wikipédia...

Numérisation et recherche documentaire sur Internet

Suite à la première campagne de numérisation de livres de la Bibliothèque de Lyon concernant nos 8 artistes femmes, nous avons le plaisir de vous annoncer que l'Art de chanter une chanson d'Yvette GUILBERT a été entièrement numérisé en mode texte brut et est en cours de mise en page. Il sera prochainement disponible avec ses illustrations en format accessible. La numérisation a été complétée par des recherches de documents sur Gallica

Recherche d’œuvres d'Yvette GUILBERT sur Gallica
Recherche d’œuvres d'Yvette GUILBERT sur Gallica

En attendant de découvrir les conseils d'Yvette aux apprentis chanteurs, voici une petite citation sur sa rencontre avec Verdi :

Un jour, j'ai rencontré aussi le célèbre Verdi. Lors d'un de ses voyages à Paris, Verdi vint chez moi. Comme nous par­lions d'interprétation, je pris la liberté de lui demander, entre autre chose, pourquoi il avait écrit pour la scène du souper de sa Traviata, dont l'esprit et le texte sont si sentimentaux, une musique si légère, dont le rythme est presque celui d'une valse. Verdi n'hésita pas : « si l'on rencontrait sur les grandes scènes lyriques des interprètes sachant dire un texte, m'avoua-il, nous pourrions écrire des thèmes musicaux, appropriés aux paroles, que nous prendrions alors, en considération. Mais nous n'avons que des voix, rien de plus, des voix plus ou moins belles, mais des voix qu'il s'agit de faire briller pour le bien de nos œuvres. Oh ! si nous avions des « di­seuses » dans les cantatrices... parbleu ! Et nos ténors ? et nos barytons ? il faut d'abord les faire chanter ? C'est l'opéra ?

De la recherche documentaire à l’écriture sur Wikipédia

Admission de Lucienne Heuvelmans au Prix de Rome en 1911 Les participants ont également utilisé le fonds documentaire de la bibliothèque complété par des recherches Internet pour enrichir les biographies Wikipédia des artistes, notamment la chanteuse lyrique Lina Cavalieri, l'écrivaine Josette CLOTIS et la sculptrice Lucienne HEUVELMANS pour laquelle a été ajoutée la photographie de sa réception du prix de Rome en 1911.

Une enquête documentaire en deux temps avec la collecte et la vérification des informations dans un premier temps et une initiation à l’écriture sur Wikipédia en donnant ses sources bibliographiques.

Et puis parce que les internautes peuvent intervenir à distance (cf. mode d’emploi) : les framadates portent la trace de leurs contributions comme par exemple avec Yvette GUILBERT, merci à vous !!

Le Palais des Beaux-Arts de Lille nous répond !

Barbizon par Octavie SEAILLES au Palais des Beaux-Arts de Lille (1908)
Barbizon par Octavie SEAILLES au Palais des Beaux-Arts de Lille (1908)

Nous avons sollicité le Palais des Beaux-Arts de Lille qui possède dans ses collections plusieurs œuvres d’Octavie SEAILLES, l’artiste pour laquelle nous possédons le moins de renseignements. Un grand merci au service documentation du PBA qui nous a rapidement répondu en nous donnant des informations précieuses sur l’artiste que nous avons mis à disposition dans la Bibliobox et sont en attente de traitement par les participants.

Le projet continue

Voilà pour ce journal en cours mais rendons avant tout hommage en ce 1er jour de décembre au calendrier de l'Avent du domaine public qui a inspiré #CLF et nous a donné envie de poursuivre les pistes de recherches lancées dans l'édition de 2014.

N'hésitez pas à suivre le journal de #CLF et consulter le mode d'emploi pour participer à tout moment à l'espace numérique ou depuis chez vous avec les Framapads !

Un atelier de programmation de slogans avec Scratch

Samedi 7 novembre, Manuel, Tanguy, Thibault, Cédric et Clarissa ont programmé avec Scratch pour faire face aux injustices !! Nos 5 participants avaient pour mission de combattre des injustices en codant un programme avec le logiciel en ligne scratch.

Que se passe-t-il si l'injustice se réalise ?
Quel slogan imaginer pour convaincre et éviter la catastrophe ??

Un atelier qui mêle l'action, le code et les super héros qui sauvent le monde !!

Avant tout imaginer un slogan

Avant de commencer à programmer, on explique ce que c'est qu'un programme, comment ça fonctionne, ce qu'est le code et une instruction (cf. ci-dessous la recette de l'atelier dans En savoir plus). Puis les animateurs présentent chacune des injustices qu'ils ont imaginées et surtout nous en discutons tous ensemble :

Pourquoi abandonne-t-on les chiens et les chats avant de partir en vacances ? Est-il normal que des enfants dorment dehors ? Et pourquoi ne serait-il pas possible de lire toute la nuit dans son lit ?

Les participants travaillent sur leur programme

Les participants travaillent sur leur programme

Chacun choisit l'injustice qu'il souhaite combattre puis imagine les deux scènes qu'il aura à programmer. Une fiche de travail permet de noter tous les éléments dont on aura besoin (cf. ci-dessous la recette de l'atelier dans En savoir plus).

Pour sauver les animaux abandonnés, Clarissa a par exemple imaginé une scène de nature où apparaissent des chiens et des chats qui sont en danger et qui pleurent tout en aboyant. Elle aura donc besoin de trouver une image, des sons d'aboiements et de pleurs.

Programmer c'est créer en mode logique

L'élaboration du programme commence donc par récolter et créer les éléments dont on aura besoin : on enregistre les sons et les slogans avec un micro, on cherche des images et des personnages qui apparaitront en fonction de la situation.

Aperçu du programme créé par Manuel pour sauver les ours blancs

Aperçu du programme créé par Manuel pour sauver les ours blancs


Une fois tous les ingrédients réunis, chaque codeur va s'inspirer d'un modèle de programme créé et expliqué par les animateurs pour mettre en place les deux situations : celle où l'injustice se réalise et celle où le slogan est convaincant et sauve le monde.

un exemple de code par ThibaultDans cet exemple Thibault a imaginé une scène où lorsqu'on appuie sur la touche G, on bascule dans la chambre et notre personnage apparaît sous la forme de books1, c'est-à-dire un personnage en forme de livre ! Enfin 3e instruction du programme : le personnage dit LIRE C'EST BON POUR LE CERVEAU !!!!

En pleine élaboration du programme sur Scratch
En pleine élaboration du programme sur Scratch


Valoriser le programme avec Makey Makey

Le Makey Makey est un circuit électronique qui permet d'associer une commande (une touche du clavier par exemple) à un objet qui conduit le courant (un bonbon mou fonctionne, un morceau de bois non par exemple). Chaque injustice donnant lieu à deux séquences, les programmes de chaque participant ont été rapatriés sur le programme centrale où était branché le MM grâce au sac à dos de Scratch. Puis on a associé les commandes (2 par injustice : oui oui oui et non non non) à un petit bonbon.

pour chaque slogan 2 solutions reliées au circuit Makey Makey
pour chaque slogan 2 solutions reliées au circuit Makey Makey


Manuel, Tanguy, Thibault, Cédric et Clarissa ont ainsi pu chacun à leur tour faire la démonstration de leur programme en son et en images animées avec le Makey Makey devant les amis et les parents.

Manuel présente avec Makey Makey son slogan pour sauver les ours blancs Manuel présente avec Makey Makey son slogan pour sauver les ours blancs


Et parce qu'on est en bibliothèque, on découvre des livres pour continuer à apprendre à jouer avec Scratch !!

Pour en savoir plus et organiser l'atelier à votre tour :

1 - Testez le programme Oui oui oui non non non sur le site de Scratch !!

2 - fiche projet avec descriptif de l'atelier en PDF

3 - Fiche de travail des participants en PDF

#CLF le journal (2) - en cours de numérisation ...

extrait du livre d'Yvette Guibert l'art de chanter une chanson

extrait du livre d'Yvette Guibert l'art de chanter une chanson


Le samedi 17 octobre, une dizaine de participants ont assisté à la présentation du projet Cherchez la femme, qui vise à sensibiliser au domaine public et surtout à la valorisation de 8 artistes femmes dont le travail reste méconnu et peu disponible :
numérisation du texte d'un livre tombé dans le domaine public
numérisation du texte d'un livre tombé dans le domaine public

Après un petit moment de description du projet et des subtilités du droit d'auteur, les animateurs ont proposé plusieurs pistes de travail, sachez que vous pouvez à tout moment explorer ces pistes depuis chez vous ou à l'espace numérique de la Part-Dieu et ce jusqu'au 16 janvier !!

Trois travaux essentiels ont été mis en place durant l'atelier : Venez continuer ce travail sur place demain ou à distance avec notre mode d'emploi !

modification de la fiche Wikipédia de Lucienne HEUVALMANS
modification de la fiche Wikipédia de Lucienne HEUVALMANS

#CLF le journal (1) - Participez au projet Cherchez la femme

Cherchez la femme - Atelier participatif avec la Bibliobox
Du 17 octobre 2015 au 16 janvier 2016

Art et féminisme par TheredprojectContribuez à améliorer les œuvres d’artistes femmes tombées dans le domaine public !

Dans le cadre de Créer c'est résister, l'Espace numérique de la Part-Dieu propose aux usagers de la Bibliothèque de Lyon mais aussi aux internautes d'enrichir le domaine public en valorisant 8 femmes tombées cette année dans le domaine public.

Voici le mode d’emploi de ce projet qui se déroule du 17 octobre 2015 au 16 janvier 2016 !

Suivez le journal du projet en ligne


Comment puis-je participer ?

1 - Vous êtes sur Lyon ?

Venez du 17 octobre 2015 au 16 janvier 2016 à l'Espace numérique de la Bibliothèque de Lyon Part-Dieu participer à la collecte et déposer vos trouvailles dans la Bibliobox ! Les animateurs sont présents pour vous proposer des pistes de travail et vous aider dans votre quête de domaine public !

Retrouvez sur la Bibliobox de notre Espace numérique les documents et ressources déjà repérées pour chaque artiste :
fiche Lina Cavalieri

2 - Vous n'êtes pas sur Lyon ?

Utilisez les Framapad des artistes pour publier et partager vos découvertes (merci de nous donner vos références et noms/pseudonymes pour que nous puissions vous vous citer dans ce travail) :

Voici les Framapads pour suivre et participer à distance :
Que puis-je faire sur place ou à distance ?

1 - Je complète la biographie

Je complète la fiche Wikipédia à partir de ressources du web et de ma bibliothèque en n'oubliant pas de bien donner mes sources (liens web, bibliographie ...).

2 - J'ai trouvé une œuvre de/sur l'artiste en format numérique sur Internet

Mettez sur le Framapad ou la Bibliobox sa référence et le lien pour le télécharger !
Exemple : 1. Lecture d'un poème de Claude Lorris par Yvette GUILBERT sur le site de l'INA : http://www.ina.fr/audio/PHL10003548/lecture-d-un-poeme-de-claude-lorris-par-yvette-guilbert-audio.html

3 - Je numérise un document

Vous pouvez à l'Espace numérique (ou chez vous si vous êtes équipé.e) numériser un livre avec un scanner en texte brut, vous enregistrer en train de lire, chanter, jouer au piano, prendre en photo sans flash une œuvre...

Mettez-le en téléchargement sur le web et mettez sur ce Framapad ou la Bibliobox sa référence et le lien pour le télécharger !

4 - Des ressources numériques pour vous aider

Les fiches doc et Framapad des artistes contiennent déjà des pistes de recherches :

Quoi de neuf dans la bibliobox : Numérique et Libertés

Qu’est-ce que la Bibliobox ?

petit logo Bibliobox Inspirée par le mouvement des radios et de la culture libre, la Bibliobox est un espace de partage de fichiers numériques en OpenSource qui permet à chaque utilisateur connecté au réseau WiFi de la Bibliobox d’accéder à son contenu mais aussi d’y déposer ses propres fichiers.

Toute personne munie d'un ordinateur, tablette, smartphone ... présente dans la pièce où se trouve la Bibliobox peut donc accéder à son contenu via le réseau WiFi.

Que trouve-t-on dans la Bibliobox ?

La Bibliothèque municipale de Lyon vous propose de découvrir des contenus culturels libres de droit et gratuits, légalement téléchargeables et diffusables :
  • Les bibliothécaires et animateurs numériques vous proposeront une sélection de documents numériques liée à une programmation culturelle (expositions virtuelles, créations d'ateliers à la bibliothèque, documents de la bibliothèque numérique Numelyo ...)
  • Les visiteurs pourront déposer des fichiers libres de droits qu'ils souhaitent faire découvrir au public en respectant une charte d'usages présente dans la box mais aussi affichée dans la salle où elle se trouve.
Numérique et liberté : découvrez une sélection sur le numérique résistant dans la Bibliobox

logo art et féminisme

Durant toute la durée de l'événement Créer c'est Résister, retrouvez dans la Bibliobox une sélection de films et documents de la culture libre et du mouvement hacker. Venez déposer vos documents à partager et retrouver une bibliographie de documents de la bibliothèque, à lire sur place ou à emporter.

Vous pouvez également participer au projet collaboratif de mise en valeur des auteures et artistes femmes tombées dans le Domaine Public : Cherchez la femme, nom de code #CLF !

Une présentation est organisée ce samedi 17 octobre de 16h à 18h.
Pour en savoir plus sur Cherchez la femme.

N'hésitez pas à demander aux bibliothécaires et animateurs présents en salle pour en savoir plus sur la charte, les conditions d'utilisation de la Bibliobox et les contenus libres de droits.

Illustrations : Art and Feminism Logo par Theredproject.

Femmes Artistes et Domaine Public: un atelier collaboratif avec la Bibliobox

Logo Art feminismSi vous fréquentez les pentes de la Croix Rousse, ce coup d'éclat ne vous aura pas échappé. Au printemps 2014, certaines rues de Lyon se sont vues rebaptisées de noms de femmes célèbres : Virginia Woolf, Lisa Simpson ou encore Divine, la muse trash de John Waters !

Par cette action, un collectif informel entendait dénoncer la sous-représentation des femmes dans nos villes: seulement 2% des rues de France porterait un nom féminin.

Un sort d’invisibilité qui en dit long sur notre rapport genré à l'espace urbain, comme sur nos réticences à intégrer les femmes au patrimoine commun.

De l’exclusion des femmes du patrimoine collectif

« Oui mais cite moi une Mozart !
...Ou une Leonard de Vinci !
»

Les femme peintres ou compositrices sont un peu comme les Yétis de notre patrimoine culturel: personne ne les voit, si bien qu'on a du mal à croire qu'elles existent! Et pour cause: rarement étudiées, trop peu célébrées, leurs œuvres ont beaucoup plus de chance de tomber aux oubliettes que celles de leurs homologues masculins. La faute à un ensemble de stéréotypes qui tendent à mépriser les capacités artistiques des femmes et à faire du génie créateur le propre de l'Homme - comme l'a décrit Michelle Coquillat en 1982.

En juillet dernier, le festival d'Avignon invitait le collectif HF à s'exprimer sur la notion de "matrimoine":
« Notre mémoire culturelle est construite sur un socle de biens artistiques à 95% masculin. En 2013, sur 56 commémorations dans les domaines des Arts et de la Littérature, il n’y a que 5 femmes. » (source)
Revaloriser le matrimoine collectif – l'héritage culturel et artistique transmis par les femmes – voilà un travail d'archéologue qui ne pouvait qu'aguicher nos museaux de cyber-animateurs versés dans la culture libre ! Plutôt que de chanter du Patrick Juvet en moon-walkant entre nos ordinateurs, nous avons décidé de faire appel au public pour améliorer la visibilité des femmes artistes dont les œuvres sont aujourd'hui tombées dans le domaine public.



La Bibliobox au service de la visibilité des femmes artistes

Depuis le printemps 2014, la bibliothèque de Lyon Part-Dieu s’est équipé d’une Bibliobox, sorte de pochette surprise numérique dans laquelle chacun-e peut piocher et déposer des documents libres de droit. Créée sur le modèle des Pirate Box, la Bibliobox est composée d’une clé USB et d’un routeur WIFI permettant d’accéder à son contenu depuis votre tablette ou votre ordinateur portable. Toutefois, seules les œuvres tombées dans le domaine public ou publiées sous licences libres sont partageable sur son réseau.
Exhumer les œuvres d’artistes femmes tombées dans le domaine public est une véritable chasse aux trésors à laquelle nous vous convions, en utilisant par exemple les ressources de la bibliothèque ou en mettant vos propres documents sous licence libre. Des initiatives comme ce calendrier de l’avent du domaine public ou des fiches pédagogiques créées par nos soins faciliteront vos recherches et vous permettrons d’enrichir ce panthéon virtuel.


Rendez-vous:
Le samedi 17 octobre 2015 de 16h00 à 18h00
A l'espace numérique de la Bibliothèque Part-Dieu (3e étage)
Pour le lancement de ce projet collaboratif #CLF !


Dans le cadre du cycle "Créer c'est Résister"


Guerrilla Girls - V&A Museum, London


Bibliographie Artistes Femmes (proposée par Sylvie Tomolillo du Point G):


Cultures Numériques et actions pour l’égalité femmes/hommes



Illustrations : Art and Feminism Logo par Theredproject - CC BY-SA 3.0 // Guerrilla Girls - V&A Museum, London by Eric Huybrechts - CC BY-SA 2.0

Numérique et liberté - Un cycle sur les résistances numériques

Affiche du mouvement Anonymous, United as one par Operation Paper Storm, licence  CC BY 2.0Dans le cadre de l'événement Créer c'est résister qui se déroule à la Bibliothèque municipale de Lyon du 8 octobre 2015 au 9 janvier 2016, Les espaces numériques vous proposent un cycle d'ateliers et de rencontres sur la résistance numérique au service de la créativité et de la liberté d’expression : numérique et liberté.

Ou comment des communautés de créateurs et de codeurs échangent et militent pour une culture numérique libre.



///// Parmi les temps forts /////

  • Cherchez la femme - Atelier participatif avec la Bibliobox
Du 17 octobre 2015 au 16 janvier 2016 - Présentation le samedi 17 octobre 2015

affiche Salon des Cent par Louis Read, Bibliothèque municipale de LyonContribuez à améliorer les œuvres d’artistes femmes tombées dans le domaine public !

Les artistes et auteures femmes sont moins référencées et connues que leurs homologues masculins.
Les artistes et auteures femmes sont moins présentes dans les musées et les académies.
Les artistes et auteures femmes ont plus de chance de tomber dans l’oubli.

Pour en savoir plus ...

  • Projection d'Internet's Own Boy avec Pierre-Yves Gosset de Framasoft
Mercredi 18 novembre à 18h
Aaron Swartz en train de manifester par Open Knowledge, licence CC BY-SA 2.0Projection du film documentaire de Brian Knappenberger sur Aaron Swartz, militant du libre et du droit à l'information sur Internet. À travers le témoignage de proches et d'images d'archives, le film retrace la vie d'Aaron Swartz jusqu'à sa mort en 2013 à l'âge de 26 ans.


La projection sera suivie d'un débat avec Pierre-Yves Gosset de Framasoft autour de la liberté de créer et de s'informer.

  • E-Time : une histoire du hacking résistant
17h ? C’est E-time ! Discussions et échanges autour de la culture numérique

mercredi 28 octobre 2015 à 17h

logo etime

En résonance avec le film Internet's Own boy, E-time se consacre au mouvement des hackers. Nous retracerons l'histoire du hacking depuis Alan Turing jusqu'au lanceurs d'alertes, en passant par les grandes figures clandestines et le mouvement Anonymous. Nous verrons également que le hacking, loin d'être un acte de sabotage, peut être une arme de résistance et contribuer à une plus grande transparence de nos sociétés.

Pour en savoir plus
  • Hacker et culture libre dans la Bibliobox
logo BiblioboxDurant toute la durée de l'événement, retrouvez dans la Bibliobox une sélection de films et documents de la culture libre et du mouvement hacker. Venez déposer vos documents à partager et retrouver une bibliographie de documents de la bibliothèque, à lire sur place ou à emporter :

Bibliographie Numerique et Liberte (PDF)
Bibliographie Numerique et Liberte (DOC)

  • Pour les enfants : Oui oui oui Non non non !, un atelier de programmation de slogans
Samedi 7 novembre 2015 à 15h30 Apprendre à s'exprimer en manipulant du code avec Scratch et les Makey Makey, c'est possible !
vue d'écran oui oui oui non non non sur scratch
Non non non !!
Tu n'es pas d'accord et tu veux le dire très fort ? L'espace numérique t'apprend à créer un slogan sous forme de programme animé à manipuler avec des objets. Alors...tu veux sauver les ours blancs et apprendre à coder ?
Oui oui oui !

Pour en savoir plus

Illustration : United as one par Operation Paper Storm - CC BY 2.0 // Art and Feminism Logo par Theredproject - CC BY-SA 3.0 // Aaron Swartz en train de manifester par Open Knowledge - CC BY-SA 2.0 // logo etime d'après la photo Mac Image de Davmi Pic - CC BY 2.0.

Un été en toute liberté dans la Bibliobox

logo bibliobox bmlDepuis le 26 avril, une Bibliobox est installée à l'espace numérique de la Bibliothèque de la Part-Dieu (accessible également dans le département Sciences au 3e étage). Toute personne munie d'un ordinateur, tablette, smartphone ... présente dans la pièce où se trouve la Bibliobox peut donc accéder en se connectant au réseau WiFi nommé ... Bibliobox et en ouvrant un navigateur Internet pour consulter la liste des documents disponibles.


Il y a donc deux réseaux WiFi en Sciences / Espace numérique :
  • BML : ce réseau donne accès à Internet après connexion à un compte utilisateur (explications en PDF).
  • Bibliobox : ce réseau donne accès au partage de fichiers numériques.
Nourrissez vous de libre cet été

Une petite sélection de livres, musique et films à déguster dans les trains, sur la plage, préparer votre voyage à l'autre bout du monde... Une compilation de morceaux concoctée par les bibliothécaires du département musique, une sélection de films à regarder la nuit pour se faire peur, des romans très frais qui évoquent l'été et la liberté ...

Illustration : Lire à la plage d'Alissa Ann Smith (CC BY-NC 2.0)

liste bibliobox été

Vous allez adorer notre sélection de culture libre pour l'été !!

ET pour bien préparer son voyage, n'hésitez pas à consulter les fiches pratiques de nos collègues de la médiathèque de Dinard : je voyage avec ma tablette !

sélection de musique Free Summer

Les nouvelles sélections sont indiquées dans les dossiers dont le nom commence par NOUVEAU.

liste des dossiers et fichiers dans la Bibliobox


Que trouve-t-on dans la Bibliobox ?

La Bibliothèque municipale de Lyon vous propose de découvrir des contenus culturels libres de droit et gratuits, légalement téléchargeables et diffusables :
  • Les bibliothécaires et animateurs numériques vous proposent une sélection de documents numériques libres de droits classés par thèmes. Chaque dossier contient un document en PDF et accessible sur Word pour en savoir plus sur les films, livres, musiques et images mis à votre disposition dans la Bibliobox.
  • Les visiteurs peuvent déposer des fichiers libres de droits qu'ils souhaitent faire découvrir au public en respectant une charte d'usages présente dans la box mais aussi affichée dans la salle où elle se trouve.
A vous de faire découvrir le libre !

La page d'accueil de la Bibliobox vous permet de déposer dans la Bibliobox des documents numériques depuis votre ordinateur / smartphone / tablette à condition qu'ils soient libres de droits c'est-à-dire non protégés par le droit d'auteur. Vous pouvez consulter la charte d'utilisation de la Bibliobox à l'espace numérique et dans la Bibliobox elle-même. N'hésitez pas à demander aux bibliothécaires et animateurs présents en salle pour en savoir plus sur la charte, les conditions d'utilisation de la Bibliobox et les contenus libres de droits.

Pour en savoir plus sur notre Bibliobox, lisez le reportage sur son inauguration.

Les médias sur Internet pour les personnes sourdes

le groupe senior du CLS avec Sylvie et Carole de la bibliothèque de Lyon Part-Dieu
Le groupe senior du CLS avec Sylvie et Carole de la bibliothèque de Lyon Part-Dieu


Lors de la séance mensuelle du club Senior du Cercle Lyonnais des Sourds à l'espace numérique du 25 mars dernier, les participants ont pu découvrir une sélection de médias disponibles sur Internet et échanger sur la difficulté de s'informer quand sa langue maternelle est la langue des signes française. Petit aperçu des médias abordés et des échanges entre participants.

MISE A JOUR (août 2015) : le 30 juillet 2015, le site Websourd-media a malheureusement fermé suite à une décision du tribunal de commerce concernant la société Websourd.

S'informer avec les médias traditionnels

Les participants à cette séance ont tout d’abord échangé sur les médias traditionnels à leur disposition en Langue des Signes Française : comment s’informer quand on est sourd ?

débat à l'Assemblée Nationale avec interprète en LSF
Débat à l'Assemblée Nationale avec interprète en LSF


Par exemple des journaux d’information avec interprète en LSF comme celui de Télématin sur France 2, les questions au gouvernement à l'Assemblée nationale le mercredi, ou des émissions sur la culture sourde comme l’œil et la main sur France 5...

couverture du magazine Art Pi
Qu’en est-il des journaux papier et des sous-titres disponibles sur la TNT ? La langue maternelle des sourds est la LSF : lire le français reste compliqué et certains participants témoignent aussi de la rapidité d’affichage des sous-titres qui ne facilitent pas la compréhension du français. Mais la présence des sous-titres est essentielle car elle permet aux sourds d’accéder aux mêmes contenus que les autres téléspectateurs.


Chaque participant s'est vu offrir le dernier exemplaire le magazine culturel papier Art Pi, disponible gratuitement à la Bibliothèque municipale de Lyon. La grande majorité ne connaissaient pas ce magazine qui se définit lui-même comme magazine artistique entièrement dédié à la Culture Sourde.

Quelle est la valeur ajoutée d’Internet ?

Le replay, c’est-à-dire la possibilité de revoir l’émission et de ne pas être forcément devant son écran de télévision quand elle est diffusée. L’œil et la main par exemple est diffusée le lundi tôt le matin (8h30) et rediffusé tard le samedi (23h). Accéder à Internet et savoir l’utiliser permet donc plus de liberté pour accéder aux émissions et d’accéder à l’ensemble des émissions précédentes quand le site le permet.

reportage en vidéo non sous-titré de websourd Internet facilite l’échange et la production de contenus produits et mis en ligne par des acteurs de plus en plus nombreux. La présence de textes mais aussi d'images et de vidéo optimise l’accès à l'information en LSF et français. On y trouve donc plus de supports d'informations accessibles pour les personnes sourdes que sur les médias traditionnels.

Liste de ressources

Les membres du club senior du CLS ont découvert lors de cette séance la sélection de sites et médias en vidéo LSF qu’ils ne connaissaient pas :
  • L'actualité et le dictionnaire du site suisse spécialisé dans la santé Pisourd.
  • La refonte totale de Websourd média, véritable journal d'actualité classé par thème (Monde, France, Sport, Culture ...).
  • Signes, émission sur la culture sourde de la télévision suisse RTS.
  • Infos sourds : une webTV créée et animée de 2007 à 2014 par les élèves de l'Institut des Jeunes Sourds de Bourg-en-Bresse.
Retrouvez l'ensemble des médias et sites d'informations présentés par Sylvie et Carole le 25 mars sur l'annuaire delicious Accessibilité de la bibliothèque.