Vive la culture numérique !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Conférence du 9 octobre 2008 sur les nouveaux médias

Iannis Pledel, François Bonnet et Laurent MauriacLa conférence du jeudi 9 octobre sur les médias en ligne et le journalisme participatif est disponible sur le site Internet de la bibliothèque municipale de Lyon en format audio et vidéo.

Intervenants : François Bonnet (directeur éditorial de Mediapart), Laurent Mauriac (journaliste et cofondateur de Rue 89) et Iannis Pledel (responsable éditorial d'Agoravox).

Résumé : En France après trois années de révolution dans les médias, l’arrivée de la presse en ligne, des blogs citoyens, des médias participatifs, qu’en est-il des nouveaux métiers du journalisme ? Aujourd’hui il faut que les journalistes s’adaptent aux attentes du public, et à leur nouveau mode de consommation des médias. Pour retrouver la confiance du public, une nouvelle forme de journalisme s’élabore, en partenariat avec les lecteurs. Mais comment associer le lecteur à la production journalistique tout en maintenant une information de qualité ?

logo PDF Télécharger en PDF la biblioweb sur les nouveaux médias.

Qu'apportent les médias en ligne (3) ? - Archivage et indexation

Recherche sur agora


L’archivage et l’indexation des données sur Internet profitent bien évidemment aux médias en ligne qui donnent à leurs lecteurs les moyens techniques pour retrouver plus facilement un article dans la masse de ceux qui sont publiés sur le site web. Moteurs de recherche internes, accès aux archives, indexation des articles disponibles, flux RSS, autant de moyen de s’abonner ou d’accéder au flux continu de l’information en ligne.

Retrouver l’info

La plupart des sites web d’information possède un moteur de recherche interne permettant par mots-clés de retrouver un article dans les archives numérisées (version Internet et papier). Les médias presse comme Le Monde ou Libération permettent à leurs internautes de faire des recherches dans les archives en ligne mais leur consultation est parfois payante : le journal Le Monde permet ainsi de consulter ses archives parues depuis 1987 mais la consultation des articles de plus de 15 jours est réservée aux abonnés.

D’une manière générale, les médias en ligne exploitent les nouvelles technologies pour mettre gratuitement à disposition des lecteurs les moyens de rechercher l’information le plus efficacement possible. Les nouveau médias exploitent complètement ces outils : Agoravox propose par exemple un module de recherche précis pour trier les commentaires des articles voire des auteurs d’articles. Faciliter l’accès à l’information publiée, voilà le mot-clé !

S’abonner à l’info

Faire sa propre revue de presse sur les sites d’information est désormais possible grâce à la technologie des flux RSS. Même si l’architecture des sites d’information permet de parcourir le contenu par rubriques, il est possible de s’abonner « virtuellement » au flux d’information d’un site entier ou d’une rubrique de ce site: dès qu’un nouvel article est publié, vous êtes prévenu(e) de sa parution.

Pour tout savoir sur les RSS et podcast, consultez note guide logo PDF RSS et podcasts.pdf.

Venez débattre sur les nouveaux médias en ligne lors de la conférence sur les nouveaux médias à l’auditorium de la bibliothèque de la Part-Dieu le jeudi 9 octobre à 18h30. La conférence est précédée d'un atelier à 17h15 à l'Espace numérique.

Qu’apportent les médias en ligne ? (2) – réactivité et interactivité

Internet réagit 24h24 à l’information et se défie des fuseaux horaires comme des heures d’ouverture et de fermeture d’une rédaction. Utopie ? Il est vrai que les médias sur Internet ont les moyens techniques d’intervenir sur l’information en fonction de l’actualité. Avec son site web, le journal Libération peut ainsi publier rapidement des articles qui seront imprimés dans l’édition du lendemain.

participer sur Mediapart


Participez !

Réagissez, commentaires, votez … autant de termes qui viennent de l’univers blogs et qui apparaissent désormais sur les médias en ligne presse, télévision ou radio … De nombreux sites de médias traditionnels permettent aux internautes de commenter des articles par ailleurs publiés dans la version presse ou radiotélévisée, de répondre à des sondages sur l’actualité comme sur cette page du JT de France 2, d’apporter leurs contributions sous forme de forums thématiques ou de blogs.

Le blog est un excellent support pour aborder l’actualité avec un angle différent ou pour approfondir certains thèmes : En rase campagne dans l’Indiana est un blog Libération animé par deux journalistes professionnels sur les élections présidentielles vues de « l’Amérique profonde ». Il est ponctué de reportages, portraits et d’interviews vidéo comme autant de facettes d’une Amérique qui apparait peu dans les articles plus classiques ; Infusion de sciences, hébergé par Rue89, est centré sur la vulgarisation scientifique ; Café Babel — le magazine européen — joue sur la communauté européenne depuis l’Auvergne jusqu’à Istanbul.

Sommes-nous tous des journalistes ?

Les nouveaux médias intègrent complètement ces angles de vue interactifs. Tous proposent de réagir et d’animer des blogs mais aussi de participer à la rédaction, comme Médiapart ou Rue89 dont les rédactions sont composées de journalistes professionnels, d’experts et d’internautes. Agoravox va plus loin en fondant sa rédaction sur le principe même du journalisme participatif. Avec le postulat suivant : Tout le monde peut devenir rédacteur d’AgoraVox. Il n’est pas nécessaire de savoir écrire avec un style journalistique affirmé. Chacun d’entre nous peut devenir une sorte de "capteur en temps réel" de ce qui se passe dans notre entourage en fournissant des articles, des images, des extraits vidéo ou audio.

Faire entendre sa voix, telle est la proposition de la rédaction. Sur Agoravox cohabitent donc des articles de fond sur des grands sujets d’actualité qui agitent les rédactions traditionnelles comme les États clefs des futures élections américaines, des coups de cœur culturels comme ce portrait du photographe Richard Avedon, mais aussi des points de vue personnels comme ce témoignage sur un voyage Low cost raté. Une expérience personnelle débutant par Mi août de cet été pluvieux (en tout cas pour moi en Alsace), nous nous décidâmes à partir quelques jours avec ma compagne devient le sujet d’un débat de fond.

Quelle est la place du participatif ? Y a-t-il une hiérarchisation des contenus ? Autant de points abordés dans le débat de jeudi 9 octobre à 18h30.