Internet réagit 24h24 à l’information et se défie des fuseaux horaires comme des heures d’ouverture et de fermeture d’une rédaction. Utopie ? Il est vrai que les médias sur Internet ont les moyens techniques d’intervenir sur l’information en fonction de l’actualité. Avec son site web, le journal Libération peut ainsi publier rapidement des articles qui seront imprimés dans l’édition du lendemain.

participer sur Mediapart


Participez !

Réagissez, commentaires, votez … autant de termes qui viennent de l’univers blogs et qui apparaissent désormais sur les médias en ligne presse, télévision ou radio … De nombreux sites de médias traditionnels permettent aux internautes de commenter des articles par ailleurs publiés dans la version presse ou radiotélévisée, de répondre à des sondages sur l’actualité comme sur cette page du JT de France 2, d’apporter leurs contributions sous forme de forums thématiques ou de blogs.

Le blog est un excellent support pour aborder l’actualité avec un angle différent ou pour approfondir certains thèmes : En rase campagne dans l’Indiana est un blog Libération animé par deux journalistes professionnels sur les élections présidentielles vues de « l’Amérique profonde ». Il est ponctué de reportages, portraits et d’interviews vidéo comme autant de facettes d’une Amérique qui apparait peu dans les articles plus classiques ; Infusion de sciences, hébergé par Rue89, est centré sur la vulgarisation scientifique ; Café Babel — le magazine européen — joue sur la communauté européenne depuis l’Auvergne jusqu’à Istanbul.

Sommes-nous tous des journalistes ?

Les nouveaux médias intègrent complètement ces angles de vue interactifs. Tous proposent de réagir et d’animer des blogs mais aussi de participer à la rédaction, comme Médiapart ou Rue89 dont les rédactions sont composées de journalistes professionnels, d’experts et d’internautes. Agoravox va plus loin en fondant sa rédaction sur le principe même du journalisme participatif. Avec le postulat suivant : Tout le monde peut devenir rédacteur d’AgoraVox. Il n’est pas nécessaire de savoir écrire avec un style journalistique affirmé. Chacun d’entre nous peut devenir une sorte de "capteur en temps réel" de ce qui se passe dans notre entourage en fournissant des articles, des images, des extraits vidéo ou audio.

Faire entendre sa voix, telle est la proposition de la rédaction. Sur Agoravox cohabitent donc des articles de fond sur des grands sujets d’actualité qui agitent les rédactions traditionnelles comme les États clefs des futures élections américaines, des coups de cœur culturels comme ce portrait du photographe Richard Avedon, mais aussi des points de vue personnels comme ce témoignage sur un voyage Low cost raté. Une expérience personnelle débutant par Mi août de cet été pluvieux (en tout cas pour moi en Alsace), nous nous décidâmes à partir quelques jours avec ma compagne devient le sujet d’un débat de fond.

Quelle est la place du participatif ? Y a-t-il une hiérarchisation des contenus ? Autant de points abordés dans le débat de jeudi 9 octobre à 18h30.